Obtenez des analyses exclusives et les dernières news avec nos services Flys Investment

Jens Weidmann, chef de la banque centrale allemande Bundesbank et l’un des banquiers les plus puissants d’Europe. Celui -ci a proposé le développement de monnaies numériques émises par la banque centrale pour concurrencer le Bitcoin.

Weidmann a soutenu que le Bitcoin pourrait potentiellement aggraver la crise financière future en raison de sa nature décentralisée et de la non existence d’entités centrales dans le réseau du Bitcoin.

Bien que la reconnaissance de Weidmann de la croissance explosive des marchés de la Fintech et des cryptomonnaies soit appréciée, il ignore la structure elle-même du Bitcoin et les caractéristiques de la décentralisation qui sont à la source de réseau comme le Bitcoin.

À cette date, seul un groupe très restreint d’experts, d’analystes, d’investisseurs et d’utilisateurs comprend les complexités techniques du Bitcoin. Alors que le concept du Bitcoin est simple en théorie, il a été difficile pour la grande majorité des gens du secteur financier traditionnel de le comprendre parce qu’ils ont appris à faire face aux systèmes monétaires centralisés et aux réseaux financiers.

Pour la plupart, il est difficile d’accepter la nature décentralisée du Bitcoin car elle contredit le but même du secteur financier mondial.

La grande majorité des investisseurs qui achètent des cryptomonnaies comme le Bitcoin recherchent des réseaux décentralisés de règlement avec lesquels ils peuvent traiter des transactions sans intermédiaires et avec des coûts moindres.

Refuge

L’investissement en Bitcoin est devenu un atout sûr parce que sa valeur et son prix ne dépendent pas de l’économie et de la performance d’autres secteurs. Plutôt, le prix du Bitcoin est uniquement affecté par son marché et la demande des investisseurs.

Techniquement, le point de base de Weidmann dans le fait que les banques centrales ne peuvent devenir insolvables ou en faillite parce qu’elles sont soutenues par leurs gouvernements respectifs est exacte. Mais, son argument selon lequel les monnaies numériques centralisées soutenues par la banque centrale pourraient concurrencer le Bitcoin n’est pas valable car les investisseurs et les utilisateurs de Bitcoin perçoivent la CryptoMonnaie comme le réseau financier alternatif du système bancaire mondial.

Plus important encore, Weidmann a soulevé un problème de liquidité qui pourrait devenir un problème pour le Bitcoin à son stade ultérieur. La plupart des marchés d’outre-mer ont déjà fortement réglementé le Bitcoin et dans de nombreuses régions, y compris Singapour, Hong Kong, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et les Philippines, le Bitcoin est reconnu comme méthode de paiement et de devise.

Suivez les dernières actualités sur notre Facebook Flys Investment

 

Publié par Flys

Votre partenaire d'investissement dans les monnaies virtuelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s